Manga de Novembre 2008

Plusieurs fois par mois (2 fois si j’en ai le courage), je vous présenterai les manga que j’ai lu récemment et je vous donnerez mes impressions subjectives dessus. Je pense qu’il n’y aura rien de très intéressant malheureusement mais j’espère que vous lirez tout quand même.

Détective Conan ~ T1 à 3

Impression générale : J’aurais jamais fini

En ce moment, allez savoir pourquoi, je suis à fond dans Détective Conan. En gros, je regarde les derniers épisodes en RAW, j’écoute les opening et les ending en boucle, et je me suis mise à lire le manga. Au début, j’hésitais beaucoup. C’est quand même une série super longue (63 volumes au Japon -__- ) et les couvertures du manga ne me plaisait pas trop car je préfère cent fois la version japonaise avec ses jolies photos en arrière plan. Mais comme mon niveau de japonais est horrible (mais qu’est ce que je fous en L3 >__> ) et vu le prix que ça me coûterait de tous importer, j’ai quand même décidé de me faire la version française. Et au pire, je n’aurais qu’a les revendre après.

Le premier volume, que j’ai dû acheter il y a un an et demi environs, lors de ma première crise de « Conantite » aiguë, nous présente les personnages principaux et la situation initiale ainsi que les premières enquêtes de Conan. Bah, en même temps, c’est le premier volume donc c’est un peu normal. Le volume 2 contient 3 enquêtes dont une avec les camarades de Conan qui fait plus film d’horreur que film policier. Le volume 3 en contient 2 dont une où Ran, la copine de Shinichi, commence a avoir des soupçons sur Conan. Les enquêtes étaient sympas et je les ai bien aimé même si je les connaissais déjà grâce à (ou à cause de) la série télé dont j’ai vu quelques épisodes quand elle passait sur France 3.

Les personnages sont sympa. Le héros a un peu (beaucoup ?) la grosse tête mais sinon, j’aime bien son caractère. Il est intelligent mais il fonce souvent tête baissée dans les ennuis quand même. Ran n’est pas une héroïne trop cruche. Elle est certes très très fleur bleu mais elle sait quand même se battre. Kogoro est un alcoolique qui passe sont temps à jouer et à penser aux filles mais il sait quand même se montrer efficace quand il le faut (bon, c’est pas très souvent quand même). Il me tarde de rencontrer les autres personnages surtout Heiji, le détective d’Osaka, Eri, la mère de Ran et Aï Haibara.

Les dessins sont plutôt simples mais moi, je les adore. Je ne peut pas résister à certaines expressions que font les personnages qui sont vraiment très drôle. Rien que les visages qu’ils font quand ils sont surpris me font sourire. Et puis certaines illustrations sont vraiment magnifique.

Maintenant, je vais parler un peu de cette édition française. Certain passage était incohérent. Du genre, Conan qui dit qu’un homme est droitier alors qu’il utilise sa main gauche sur la photo. Et j’ai était choqué par Kogoro quand il a dit qu’il avait gagné 500 000 francs. Je sais que le manga à commencer sa publication en 1997 en France mais quand même, le manga se passe au Japon et j’ai pas souvenir d’avoir entendu quelque part que les japonais étaient payés en franc. :/ Les traducteurs auraient pu quand même laisser ça en Yens.

Bref, cette série est très sympa et j’ai hâte de lire la suite même si c’est pas demain que je rattraperais l’édition française. >__>

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Othello ~ T3 et 4

Impression générale : ça n’avance pas

Othello est un shôjo que j’apprécie. J’aime beaucoup le thème de la double personnalité et celui du cosplay qui sont abordés dans ce manga. Ici, on voit un peu comment vivent les cosplayeurs japonais, qui ont un mode de vie bien différent de celui de leurs homologues français. La raison pour laquelle Yaya fait du cosplay est intéressante. Cet activité lui permet de devenir quelqu’un d’autre, une personne différente de la Yaya empoté, ringarde et peu sur d’elle qu’elle est quand elle va au lycée. Elle se cache derrière son maquillage et ses vêtements gothiques pour vivre le week-end, une vie différente que celle de tout les jours.

Ce manga a pas mal de défaut à mes yeux. Déjà, je trouve les couvertures horribles. J’aimais bien la première mais les trois suivantes ne me plaise pas du tout, à part l’effet de lumière sur le tome 4. Ensuite, il y a le personnage de Yaya qui est vraiment vraiment trop gourde. Pourquoi fait-elle ce que lui dit cette sale garce de Megumi alors qu’elle sait très bien que c’est pour se moquer d’elle. Bon, je la comprends un peu quand même parce que, quand elle se fâche, Megumi fait plus que peur. C’est une vrai furie. Et puis il y a Nana. Nana, c’est la seconde personnalité de Yaya, la Yaya qui n’a pas l’intention de se laisser faire et celle qui n’a pas oublié ses rêves d’enfants, en particulier celui de devenir chanteuse. Je la trouve un peu trop prévisible. Elle aide Yaya en criant à tout va « C’est ta punition divine » avant de disparaître. Les personnages ne sont pas assez approfondis, ils sont trop superficiels et trop excessifs. Yaya est trop timide, Nana trop extravertie et Megumi trop méchante. Quant aux personnages masculins, ils ne servent pas à grand chose.

J’en viens à l’histoire. Elle est trop répétitive et en 4 volumes, j’ai l’impression que l’histoire n’a pas avancé, surtout depuis la fin du deuxième tome. On remplace les deux méchantes du début par une fille encore plus méchante (une vrai garce qui mérite d’aller en enfer) et on recommence. La méchante embête Yaya (et elle va quand même très loin), Nana apparaît, elle casse la tête de la méchante, qui, pour se venger, s’attaque de nouveau à Yaya. Et ça continue encore et encore. Enfin, jusqu’à la fin de ce quatrième tome qui nous promet bien des surprises pour la suite. Et puis l’humour présent dans ce manga me laisse plutôt froide. Peut être est ce du au fait que c’est toujours la même chose mais je n’ai pas beaucoup rie dans ces deux volumes.

Finalement, le truc que j’aime le plus dans ce manga, c’est la relation entre Yaya et Moriyama, le garçon qu’elle aime. Même si le sujet n’est pas souvent aborder dans le manga, les personnages étant rarement ensemble, j’aime la manière dont leur relation évolue. Enfin, quand je dis relation, ils sont plus amis qu’autre chose. Même si on sait que Yaya en est amoureuse, on ignore encore ses sentiments à lui même si le fait qu’il reste avec une fille comme elle nous fait forcément penser qu’il doit avoir des sentiments. Bref, chaque fois que je les vois ensemble, je craque. Surtout pendant la scène où ils écoutent de la musique ensemble (ils sont trop mignons >__<).

Comme je l’ai dit plus haut, j’apprécie cette série mais j’espère que les prochains volumes seront plus intéressant et que le sujet de la double personnalité sera plus développé parce que c’est un des éléments de cette série que je préfère.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Voilà pour mes premières impressions manga et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à écrire autant. XD En fait, je ne suis pas super fière du résultat. J’ai l’impression de plus donner mon avis sur ses manga que sur les volumes en eux même mais bon, j’ai écrit tout ça alors je ne vais pas tout effacer. J’espère qu’avec le temps, ma technique s’arrangera. En attendant, vous devrez supporter mes immondes pavés inintéressant et bourré de spoil. XP

Laisser un commentaire