PixelJunk : Shooter Ultimate (PS Vita)

2014-08-29-170832

Niveau jeux vidéo, l’année 2014 sera pour moi sous le signe de la Playstation Vita. En effet, en ce moment, je n’ai envie de jouer qu’avec elle. J’entends souvent dire que la console n’a pas de jeu mais pour moi ce n’est pas du tout le cas. Avec les Otome Games qui viennent de débarquer dessus, les autres visual novel comme Danganronpa, les RPG japonais comme Persona 4 ou FFX/X2 et les séries Neptunia et Atelier que j’aimerais bien essayer ainsi que les quelques jeux qui sont jouables gratuitement via le PSN+ chaque mois, je n’ai que l’embarra du choix. Comme j’ai la chance de pouvoir jouer en japonais et de ne pas jouer beaucoup, la liste s’allonge plus qu’elle ne diminue.

J’ai découvert la série des PixelJunk grâce au PSN+ japonais, d’abord avec le jeu Monster Ultimate HD, dont je parlerais dans un prochain billet quand j’aurais avancé un peu plus, puis avec ce jeu, Shooter Ultimate. En fait, PixelJunk est une série de jeu dont chaque itération est totalement différente de la précédente. Par exemple, alors que Shooter Ultimate est un jeu de tire, Monsters Ultimate est un tower defense. Il y a aussi un jeu de course, un jeu de plateforme/réflexion, bref, il y a de tout.

C’est au studio de développement Q-Games que l’on doit cette série. C’est un studio indépendant fondé en 2001 et basé à Kyoto, au Japon, mais dont l’équipe de développement est multiculturelle. Le président est un anglais du nom de Dylan CUTHBERT et le directeur, un japonais appelé Kentaro YOSHIDA. Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site officiel.

2014-09-23-141232
Voilà les 5 niveaux qui composent le premier chapitre. Sur le droite, vous avez les informations rapides du niveau pour savoir si vous avez bien tout récupéré.

Mais revenons au jeu. PixelJunk Shooter est le quatrième jeu de la série, sortie en décembre 2009 sur Playstation 3. Une suite est sortie en mars 2011, sobrement intitulé PixelJunk Shooter 2. Les deux jeux sont alors réunis et portés sur PS4 et PS Vita par le studio Double Eleven sous le nom de PixelJunk Shooter Ultimate et est disponible sur le PSN depuis le mois de juin 2014 pour la somme de 11 euro 99.

Aux commandes de votre vaisseau de sauvetage, vous vous dirigez vers la planète Apoxus Prime afin de récupérer les scientifiques partis à la recherche d’une nouvelle source d’énergie. Mais la colonie minière est envahie de monstres et les survivants se cachent au plus profond de ses entrailles. Vous devrez donc vous enfoncer de plus en plus profondément sous la surface pour récupérer tout ce beau monde et découvrir les secrets de la planète avant de vous enfuir.

Le vaisseau est très simple à prendre en mains. Le stick gauche sert à se déplacer, le bouton R à tirer,  le bouton L à lancer le grappin qui vous servira à récupérer vos hommes ou à prendre divers objets et le stick droit à accélérer si vous le dirigé dans la même direction que le stick gauche. Enfin, le bouton X vous permet de faire une attaque en faisant tournoyer le vaisseau sur lui-même. Rapide à prendre en mains, la navigation est très fluide et agréable.

2014-09-23-141327
Vite, il faut récupérer ce scientifique ! Et faite attention de ne pas lui tirer dessus, il serait dommage de le tuer.

Le but du jeu sera donc de récupérer les scientifiques tout en progressant dans les niveaux. Le jeu est divisé en 6 chapitres, eux même divisé en 5 niveaux dont le dernier se conclu par un boss. Pour débloquer le chapitre suivant, vous devrez trouver un certain nombre de cristaux dissimulés un peu partout dans les niveaux.

Vous déplacez donc votre vaisseau au fur et à mesure dans les niveaux, récupérant hommes et cristaux. Une fois tous les scientifiques attrapés, une porte s’ouvre pour que vous puissiez poursuivre votre progression. Si cinq scientifiques meurent, c’est game over. Mais ce n’est pas punitif car vous pourrez reprendre votre partie là où vous avez perdu.

2014-09-23-163545
Certains monstres crachent de la lave. Ici, mieux vaut rapatrier les deux scientifiques avant qu’il ne soit trop tard.

Dans PixelJunk Shooter, votre vaisseau n’a pas de barre de vie mais une barre de chaleur. Quand un ennemi vous tire dessus, si vous n’explosez pas sur le coup, la température de votre vaisseau augmente, il surchauffe, la maniabilité diminue et il finit par exploser. Là encore rien de vraiment punitif car vous recommencez au même endroit.

Cette sensibilité à la chaleur est le sel du gameplay de ce jeu, en plus de l’interaction avec les éléments. Voyage au centre de la terre oblige, vous trouverez sur votre chemin de la lave. Si vous restez trop près trop longtemps, votre vaisseau surchauffera. Heureusement, il y a souvent de l’eau pour vous rafraîchir. A vous de vous y précipiter en cas de surchauffe.

2014-09-23-165510
Il faut entrer dans le module pour changer les caractéristiques du vaisseau.
2014-09-23-165534
Et voilà ! Vous pouvez maintenant lancer de la lave et faire fondre la glace qui vous bloque le passage.

Mais vous trouverez surtout des dispositifs permettant d’upgrader votre vaisseau. Ces machines vous donnerons des capacités supplémentaires, obligatoires pour continuer le niveau. Par exemple, il y a la coque magma qui vous permet de jeter de la lave, ce qui est très pratique quand une couche de glace vous bloque le passage. Il y a vraiment beaucoup d’interaction avec les décors, que ce soit les portes à ouvrir à l’aide du grappin ou les endroits plus fragile à détruire avec vos missiles.

En plus des modules, vous trouverez différents objets qui vous permettront d’interagir avec le décors comme des boules à fluide, des plantes qui créé de l’eau, des éponges à fluide qui absorbent l’eau et la lave ou des orbes lumineuses qui éclaire les alentours. Vous trouverez aussi des petites étoiles un peu partout ou quand vous tuez des monstres. Une fois arrivé à 200, vous gagnerez un petit bonus comme un bouclier.

2014-09-23-164702
Arracher la tête de cette fleur et lâcher la pour arroser la lave qui se transformera en terre.

Pour finir le jeu à 100%, il vous faudra trouver tous les scientifiques, tous les cristaux et trouver toutes les salles secrètes. Le jeu n’est pas trop difficile – même si j’ai eu des crises de nerf à certain moment, surtout à cause d’un boss en particulier. La durée de jeu est bonne et peut même être allongé par le mode online, que je n’ai pas fait car je n’aime pas ça. D’ailleurs, si vous êtes du genre chasseur de trophées, vous serez obligé d’y jouer (et ça c’est pas cool :/ ).

Graphiquement très jolie, musicalement sympathique et très fun, j’ai vraiment été très agréablement surprise par ce jeu que je ne pensais pas vraiment aimé. Je vous le recommande.

Laisser un commentaire