• Manga,  Manga - Au fil des Tomes

    Nouveautés de début 2013

    Voilà, j’avais dit que 2013 serait le retour du blog et même si j’avais l’intention de mis remettre plus tôt, je ne reviens que maintenant.

    Nouvelle organisation de mon blog, j’ai divisé la catégorie Anime&Manga pour éviter les menus trop longs et pour avoir une meilleure organisation des billets. De plus, je vais rassembler dans un seul billet mes premières impressions des nouvelles séries que je commencerais, surtout pour éviter les billets trop court et parce que je préfère faire un billet dédié à la série une fois celle-ci terminée. Ces billets ne seront pas trop long quand même – je pense parler de 3/4 séries à la fois – pour éviter que ce soit trop indigeste. Je tiens à signaler que le mot « nouveauté » du titre ne fait pas références à la date de parution du manga mais au fait que je viens de le commencer. En d’autre terme, les manga de cette rubrique peuvent avoir été publié le mois dernier ou bien il y a trois ans. Enfin, cette rubrique sera aléatoire car je ne commence pas de nouvelles séries tous les mois. Quant aux one-shot, ils auront le droit à leur propre billet.

    Sans plus tarder, voici les quelques nouvelles série que j’ai commencé en ce début d’année 2013.

     

    La Fleur Millénaire T1La Fleur Millénaire

    Titre Original : Joou no hana (王女の花)

    Auteur : Izumi Kaneyoshi (和泉かねよし)

    Editeur VF : Kazé Manga

    Editeur VO : Shogakukan (小学館)

    Magazine de Prépublication : Betsucomi (ベツコミ)

    Volumes au Japon : 7 – Série en cours

    Genres : Historique, Médiéval, Drame

    Histoire : Aki est la princesse du pays de Â. Bien que sa mère soit la reine officiel du pays, sa maladie la contraint à rester enfermé dans ses appartements et c’est la seconde reine qui a pris sa place sur le trône. Venant d’un pays plus grand et ayant donné un fils au roi, la seconde reine a toutes les faveurs de celui-ci et Aki est totalement laissé à elle-même. De nature généreuse et insolente, la princesse essaye de vivre tant bien que mal dans ce contexte hostile. Mais les choses commencent à changer quand elle rencontre Hakuseï, un esclave aux cheveux blonds et aux yeux bleues qui décide de rester avec elle jusqu’à la mort ainsi que Seïtetsu, un marchand qui pari sur la jeune fille en décidant de lui apprendre les 6 arts indispensables pour toutes personnes de haut rang.

    Avis : Ce manga s’avère vraiment passionnant. Il se passe énormément de chose dans ce volume introductif. Intrigue de cours, tentative de meurtre, les pièges que doit affronter notre héroïne sont multiples et dangereux. L’intrigue reste cependant très accessible car les personnages ne sont pas trop nombreux et l’histoire n’est pas trop alambiqué. De plus, il est parsemé de passage plus léger, parfois même mignon, et où l’on devine facilement la future romance entre nos deux protagonistes. Le contexte de l’oeuvre est original. Ce déroulant dans un royaume inspiré de la chine ancienne, un contexte difficile à faire publier dans un magazine shôjô selon l’auteur – comme elle nous en informe dans sa postface – on ne peux que s’en réjouir. Et pour ne rien gâcher, les personnages sont attachants, en particulier l’héroïne qui, même si elle a des moments de doute et de désespoir, va toujours de l’avant et fera tout pour récupérer ce qu’elle a perdu. Un héroïne forte mais naïve ce n’est pas nouveau mais elle reste très sympathique. J’attend vraiment de voir comment elle va évoluer. Quant au dessin, il est fin et expressif même si inégale. Une image m’a particulièrement frapper. A la page 27, le visage de la mère de Aki en arrière plan est tellement raté qu’il fait carrément peur. Dommage. Après, ce n’est pas un style que j’adore mais il reste jolie. On dit souvent que les shôjô manga sont dépourvu de décors. Ce n’est pas le cas ici. Contexte oblige, les pages sont parsemés  de bâtiments, de détails dans le paysage etc… Et même s’il aurait pu y en avoir encore plus, pour moi, ils étaient suffisants.

    En conclusion : Je vous recommande chaudement ce manga dont j’ai vraiment hâte de lire la suite même si la mangaka me fait très peur quand elle dit dans sa postface qu’elle a « décidé de concentrer toute l’histoire à la fin ». Le tome 2 est sortie le 2 mai 2013 – je l’ai reçu ce matin mais je n’ai pas encore eu le temps de le lire – quant au troisième volume, ce sera pour le 3 juillet.

    Les Fleurs du passéLes fleurs du passe 1

    Titre Original : Natsuyuki Rendez-vous (夏雪ランデブー)

    Auteur : Haruka KAWACHI (河内遥)

    Editeur VF : Komikku

    Editeur VO : Shodensha (祥伝社)

    Magazine de Prépublication : Feel Young

    Volumes au Japon : 4 – Série fini

    Genres : Romance, Drame

    Histoire : Ryousuke HAZUKI est amoureux de Rokka, la fleuriste chez qui il bosse mais il n’ose pas faire le premier pas. De plus, la jeune femme est veuve et ne se voit pas refaire sa vie avec un autre homme. Un jour, HAZUKI se rend compte que Rokka est hanté par le fantôme de son mari qu’il est le seul à voir.

    Avis : Encore un manga dont le titre contient le mot fleur, mais ici, le contexte est très différent. Au revoir la chine ancienne, bonjour le Japon contemporain. Ici, nous suivons un jeune homme fou amoureux d’une inconnue au point de lui acheter des fleurs chaque semaine et de postuler le jour où elle a besoin de personnel. Et le voilà au côté de cette femme qui ne se doute absolument pas de ses sentiments et qui sort d’un mariage douloureux où elle a perdu un être qui lui était très cher. S’ajoute à cela la présence du mari sous la forme d’un fantôme et qui ne semble pas vouloir laisser sa femme refaire sa vie. On a donc du drame, de la romance et un peu d’humour – grâce au caractère atypique du mari de Rokka – ce qui rend l’histoire très dynamique et facile à lire. De plus, l’histoire avance très vite et les protagonistes ne mettent pas trois plombes pour dévoiler leurs sentiments. Normal vu le nombre peu élevé de volume. Comme il s’agit d’un Joseï (manga pour jeune femme adulte) l’histoire n’est pas mièvre et plutôt réaliste. Côté dessin, il est assez particulier. J’ai eu un peu de mal avec au début, en particulier à cause des yeux qui ressortent un peu, mais on s’y fait assez vite. Le trait est légèrement épais et épuré. Par contre, les couvertures sont vraiment très jolie et pleine de détails. Pour finir, un petit mot sur la qualité de l’édition. Ce manga est le premier des éditeurs Komikku à atterrir entre mes mains et je dois avouer que j’ai été agréablement surprise. La couverture solide est très jolie, le papier est épais et agréable au touché. Dommage qu’il y ait quelques coquilles dont une inversion de bulle page 19 qui m’a bien perturbé lors de ma lecture.

    En conclusion : Pour le nombre réduit de volume et le fait qu’il y ai peu de manga Joseï édité en France, ce manga vaut le coup. Une romance plus adulte et réaliste qui pourrait peut être même plaire au non lecteur de manga. Le volume 2 sort le 27 juin.

    Silver SpoonSliver Spoon ~ La cuillère d’argent

    Titre Original : Gin no saji (銀の匙)

    Auteur : Hiromu ARAKAWA (荒川弘)

    Editeur VF : Kurokawa

    Editeur VO : Shogakukan (小学館)

    Magazine de Prépublication : Gekkan Shônen Sunday (週刊少年サンデー)

    Volumes au Japon : 7 – Série en cours

    Genres : Comédie, Scolaire

    Histoire : Yûgo, un lycéen qui ne jure que par les études, décide de quitter Sapporo pour s’inscrire dans un lycée agricole perdu en pleine cambrousse car il est persuadé que parmi tout ces bouseux analphabètes, il aura facilement la première place. Mais tout ne se passe pas vraiment comme il l’avait prévue. Entre les cours spécialisés et les travaux pratiques aux premières heures du jour, il apprend doucement à vivre différemment, à voir le monde à travers ses yeux plutôt qu’à travers ses bouquins.

    Avis : L’auteur de Fullmetal Alchemist – que je n’ai pas encore lu mais dont j’ai adoré l’anime – revient dans un contexte très différent cette fois : la vie à la campagne, dans un lycée agricole. Le cadre est osée mais très rafraîchissant. On suit un jeune gars de la ville, qui au premier abord semble plutôt arrogant mais qui est en réalité gentil et sympathique. Il s’aperçoit très vite qu’il lui manque quelque chose pour être au même niveau que ces camarades : un rêve pour l’avenir. Lui veut juste être le premier de sa classe et échapper à sa mère alors que les autres ont un avenir parfaitement clair et ils savent précisément ce qu’ils veulent faire après leurs études – pour la plupart, prendre la succession de leurs parents. Avec le temps, Yûgo s’habitue peu à peu à son nouveau lycée, il se fait des amis et voit les bons côtés de la vie à la ferme. Il finira peut être par trouver son propre rêve. On est donc là dans un pur manga tranche de vie où notre héros devra affronter de terribles épreuves comme le cours de sport et où il apprendra de terribles vérités comme d’où viennent les œufs. Une histoire sur le quotidien des gens de la ferme, difficile et éprouvant mais qui regorge de trésors – comme les bons produit frais par exemple. Le style graphique de la mangaka, reconnaissable entre tous, et bien là et toujours aussi agréable – personnellement, je l’aime beaucoup. Rien à redire de ce côté là.

    En conclusion : Silver Spoon est manga dans lequel on apprend des choses tout en rigolant bien. Pour l’instant c’est très sympa et j’attends la suite pour voir où Hiromu ARAKAWA va nous mener et comment vont évoluer ses personnages. Pour info, le manga a gagné le prix Manga Taishô 2012, décerner par les libraires japonais. Un anime est aussi prévue pour le mois de juillet et sera produit par A-1 Pictures. Le volume 3 sortira le 4 juillet.

    Voilà pour ce premier billet sur les nouveaux manga que j’ai lu récemment. Si vous avez des suggestions ou des commentaires, n’hésitez pas.

  • Manga,  Manga - Au fil des Tomes

    Gate 7 ~Premières impressions~

    Gate7 - Tome 1Gate 7 est le nouveau manga de CLAMP (Card captor Sakura, xxxHolic, Kobato.). Prépublié dans le magazine mensuel Jump Square depuis mars 2011, c’est un petit événement car c’est la première fois que les CLAMP collabore avec la Shueïsha. Le premier volume relié est sortie le 3 juin 2011 au Japon et c’est un peu plus d’un mois seulement après qu’il sort en France, le 7 juillet 2011 chez Kazé manga dans sa collection Shonen UP !.

    En décembre 2010, un chapitre One-Shot fut publié dans le même magazine. Ce chapitre est disponible dans le premier volume relié où il fait office de prologue. En France, il fut offert dans le numéro 167 du magazine Animeland.

    La semaine de sa sortie, le manga fini 8ème au classement Oricon des manga les plus vendus au Japon et monte jusqu’à la 5ème place la semaine suivante. (Sources 1 et 2)

    Chikahito TAKAMOTO (高本致佳人) est un jeune lycéen passionné par l’histoire, les temples, les antiquités et l’art ancien, et dont le plus grand rêve a toujours été de visiter Kyôto, l’ancienne capitale du Japon. Lors de son premier voyage dans cette ville, il est naturellement très excité de découvrir tout ce qu’il n’a jamais pu voir en vrai. Mais lorsqu’il visite le sanctuaire Kitano Tenmangû, il se retrouve projeté dans un drôle d’endroit où 3 personnes se battent contre des monstres. Ne comprenant rien aux événements qui sont en train de se dérouler sous ses yeux, il finit par s’évanouir. A son réveil, il fait là connaissance de Sakura (桜), Tachibana (橘) et de Hana (はな), une jeune fille (ou un garçon ???) très mystérieuse.

    Quelques mois plus tard, il est subitement transféré dans un lycée à Kyôto où il retrouvera Hana et ses deux compagnons.

  • Manga - Au fil des Tomes

    Manga de Décembre 2008

    Voilà un article sur les manga que j’ai lu en ce froid mois de Décembre. Comme pour mon premier billet, il n’y a pas grand chose vu que je ne lis pas beaucoup. (ça m’énerve de voir à quel point je suis une faignante >___>) En tout cas, ce billet sera le dernier de l’année 2008 et ça fait un peu bizarre parce que c’est seulement le deuxième.

    Bonne lecture et n’oubliez pas : mes avis sont totalement subjectif et garantis 100% sans intérêt. ^__^

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Détective Conan ~ T4

    CONAN 4 jaquette

    Ce volume du petit détective contient 3 enquêtes dont une voie le retour des hommes en noir. Si la première enquête n’est pas très intéressante, j’ai adoré la deuxième. Bon, ce sont encore toutes des enquêtes que j’ai vu dans l’anime (je crois qu’il y en a encore pas mal que j’ai déjà vu dans l’anime malheureusement >__>) mais c’est quand même toujours un plaisir de retrouver ce genre d’enquête. Oui, j’aime bien le genre policier. En plus, j’ai même commencé à lire « Sherlock Holmes » d’Arthur Conan Doyle pour rester dans l’ambiance. xP

    Donc, la deuxième enquête voie le retour, comme je le disais précédemment, des hommes en noirs qui continuent leurs magouilles et qui ont même prévue de faire sauter le Shinkansen. C’est une course contre la montre pour Conan. Mais cette mésaventure ne sera pas veine car Conan va beaucoup avancé dans ses recherches pour démasquer ces malfaiteurs. Et oui, car notre héros a quand même réussi à apprendre leurs noms de code, Gin et Vodka (les membres de l’organisation ont tous le nom d’une boisson alcoolisée).

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Tsubasa Réservoir Chronicle ~ T 20

    tsubasa20

    Des révélations, des révélations et encore des révélations. Si je devais résumer les récents volumes de Tsubasa, c’est comme ça que je le ferais car, après quelques volumes qui tourné un peu en rond (mais qui était quand même super, soit dit en passant ;D ), maintenant, c’est coup sur coup qu’on apprend les mensonges, les manipulations, les trahisons et le passé des protagonistes et en particulier, pour ce vingtième tome, celui de Fye, le magicien mystérieux. Si vous avez toujours voulu savoir toute la vérité sur lui, ce tome est fait pour vous. (et le prochain aussi) Malheureusement, je n’ai pas pu vraiment profiter des révélations faites dans ce volume car je suis les scans de l’édition japonaise sur The Room of Requirement et en plus, j’ai les volumes 21 à 23 sortie au Japon avec les OAV de Tokyo Revelation. Mais ça fait quand même du bien de comprendre tout ce qui se passe. Vivement la sortie du tome 21. >__< Je me demande s’ils vont sortir avec les OAV comme au Japon. ?.?

    Donc, ce volume plaira surtout aux fans incontestés de Fye (moi je préfère Shaoran >////< ) même si sont côté mystérieux en prend forcément un coup. C’est un volume que j’ai bien aimé même si le passé de Fye m’a rendue un peu triste et aussi très en colère car j’ai trouvé que c’était vraiment injuste de traiter un enfant comme ça è_é. C’est vraiment difficile d’en parler sans trop spoiler donc, je vais cacher le reste là ==>

    Bon, eh bien il ne reste plus qu’à attendre encore quelques mois pour avoir la suite. Heureusement que je l’ai déjà en japonais, le temps me semblera moins long. ^___^

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Otomen ~ T1 et 2

    Asuka est beau, Asuka est viril, Asuka est le champion de Kendo de son lycée et Asuka … aime les mêmes choses que les filles. Il aime les trucs mignons, la cuisine et la couture, et en plus, il est doué. En gros, Asuka est un Otomen. Mais depuis que son père les a abandonné lui et sa mère pour devenir travesti, Asuka cache sa vraie nature. Le jour où il tombe amoureux de Ryô Miyakozuka, un vrai garçon manqué, son « cœur de jeune fille se réveille ».

    J’attendais ce nouveau manga avec impatience surtout vu toute la publicité qu’avait faite Akata à son sujet. (ils sont fort chez Akata pour me donner envie d’acheter leurs manga o_O) Finalement, mon avis est assez mitigé sur cette série. J’adore le style graphique de l’auteur. C’est léger et clair, les persos sont bien dessiné (par contre, je trouve que le père de Ryô fait un peu trop jeune :/ ) et j’adore leurs représentations en SD. Et puis, les couvertures de Akata sont magnifiques, bien plus belles que celles de l’édition japonaise. J’aime beaucoup les personnages. Asuka est trop mignon quand il agit comme une fille et il a aussi la classe quand il fait du kendo. C’est vraiment l’homme parfait. J’aime aussi beaucoup Tachibana, surtout pour son côté comique mais beaucoup moins pour son côté tombeur qu’il avait au tout début. Ryô me fait bien rire surtout parce qu’elle a l’air toujours à côté de la plaque et qu’elle a toujours des réactions très surprenante.

    J’en viens maintenant à l’histoire. Le thème de l’Otomen est intéressant même si je pense qu’il a eu bien plus d’impact au Japon. C’est amusant de voir des mecs agirent comme des nanas (même si je ne connais aucune fille qui agissent comme Asuka xD). Mais je ne sais pas, il manque quelque chose pour que je sois totalement satisfaite. Peut être que c’est parce que les chapitres n’ont presque qu’aucun lien les uns envers les autres ou parce que je ne sais pas trop vers quoi ça va se diriger exactement. Et puis, j’aurais aimé que ce soit un peu plus drôle. Mais je lirais quand même la suite parce que cette série m’intéresse quand même beaucoup pour ses personnages et l’effet qu’il a eu au Japon mais aussi parce que c’est une série qui n’est pas très longue (6 volumes sont sorties au Japon et le manga est toujours en cours). J’ai quand même hâte de lire le volume 3 et de rencontrer de nouveaux Otomens.

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Voilà un article avec peu de manga mais qui est quand même long à lire. Le prochain billet sera estampillé « Année 2009 » donc, je vous souhaite de passer une bonne soirée. ^___^

  • Manga - Au fil des Tomes

    Manga de Novembre 2008

    Plusieurs fois par mois (2 fois si j’en ai le courage), je vous présenterai les manga que j’ai lu récemment et je vous donnerez mes impressions subjectives dessus. Je pense qu’il n’y aura rien de très intéressant malheureusement mais j’espère que vous lirez tout quand même.

    Détective Conan ~ T1 à 3

    Impression générale : J’aurais jamais fini

    En ce moment, allez savoir pourquoi, je suis à fond dans Détective Conan. En gros, je regarde les derniers épisodes en RAW, j’écoute les opening et les ending en boucle, et je me suis mise à lire le manga. Au début, j’hésitais beaucoup. C’est quand même une série super longue (63 volumes au Japon -__- ) et les couvertures du manga ne me plaisait pas trop car je préfère cent fois la version japonaise avec ses jolies photos en arrière plan. Mais comme mon niveau de japonais est horrible (mais qu’est ce que je fous en L3 >__> ) et vu le prix que ça me coûterait de tous importer, j’ai quand même décidé de me faire la version française. Et au pire, je n’aurais qu’a les revendre après.

    Le premier volume, que j’ai dû acheter il y a un an et demi environs, lors de ma première crise de « Conantite » aiguë, nous présente les personnages principaux et la situation initiale ainsi que les premières enquêtes de Conan. Bah, en même temps, c’est le premier volume donc c’est un peu normal. Le volume 2 contient 3 enquêtes dont une avec les camarades de Conan qui fait plus film d’horreur que film policier. Le volume 3 en contient 2 dont une où Ran, la copine de Shinichi, commence a avoir des soupçons sur Conan. Les enquêtes étaient sympas et je les ai bien aimé même si je les connaissais déjà grâce à (ou à cause de) la série télé dont j’ai vu quelques épisodes quand elle passait sur France 3.

    Les personnages sont sympa. Le héros a un peu (beaucoup ?) la grosse tête mais sinon, j’aime bien son caractère. Il est intelligent mais il fonce souvent tête baissée dans les ennuis quand même. Ran n’est pas une héroïne trop cruche. Elle est certes très très fleur bleu mais elle sait quand même se battre. Kogoro est un alcoolique qui passe sont temps à jouer et à penser aux filles mais il sait quand même se montrer efficace quand il le faut (bon, c’est pas très souvent quand même). Il me tarde de rencontrer les autres personnages surtout Heiji, le détective d’Osaka, Eri, la mère de Ran et Aï Haibara.

    Les dessins sont plutôt simples mais moi, je les adore. Je ne peut pas résister à certaines expressions que font les personnages qui sont vraiment très drôle. Rien que les visages qu’ils font quand ils sont surpris me font sourire. Et puis certaines illustrations sont vraiment magnifique.

    Maintenant, je vais parler un peu de cette édition française. Certain passage était incohérent. Du genre, Conan qui dit qu’un homme est droitier alors qu’il utilise sa main gauche sur la photo. Et j’ai était choqué par Kogoro quand il a dit qu’il avait gagné 500 000 francs. Je sais que le manga à commencer sa publication en 1997 en France mais quand même, le manga se passe au Japon et j’ai pas souvenir d’avoir entendu quelque part que les japonais étaient payés en franc. :/ Les traducteurs auraient pu quand même laisser ça en Yens.

    Bref, cette série est très sympa et j’ai hâte de lire la suite même si c’est pas demain que je rattraperais l’édition française. >__>

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Othello ~ T3 et 4

    Impression générale : ça n’avance pas

    Othello est un shôjo que j’apprécie. J’aime beaucoup le thème de la double personnalité et celui du cosplay qui sont abordés dans ce manga. Ici, on voit un peu comment vivent les cosplayeurs japonais, qui ont un mode de vie bien différent de celui de leurs homologues français. La raison pour laquelle Yaya fait du cosplay est intéressante. Cet activité lui permet de devenir quelqu’un d’autre, une personne différente de la Yaya empoté, ringarde et peu sur d’elle qu’elle est quand elle va au lycée. Elle se cache derrière son maquillage et ses vêtements gothiques pour vivre le week-end, une vie différente que celle de tout les jours.

    Ce manga a pas mal de défaut à mes yeux. Déjà, je trouve les couvertures horribles. J’aimais bien la première mais les trois suivantes ne me plaise pas du tout, à part l’effet de lumière sur le tome 4. Ensuite, il y a le personnage de Yaya qui est vraiment vraiment trop gourde. Pourquoi fait-elle ce que lui dit cette sale garce de Megumi alors qu’elle sait très bien que c’est pour se moquer d’elle. Bon, je la comprends un peu quand même parce que, quand elle se fâche, Megumi fait plus que peur. C’est une vrai furie. Et puis il y a Nana. Nana, c’est la seconde personnalité de Yaya, la Yaya qui n’a pas l’intention de se laisser faire et celle qui n’a pas oublié ses rêves d’enfants, en particulier celui de devenir chanteuse. Je la trouve un peu trop prévisible. Elle aide Yaya en criant à tout va « C’est ta punition divine » avant de disparaître. Les personnages ne sont pas assez approfondis, ils sont trop superficiels et trop excessifs. Yaya est trop timide, Nana trop extravertie et Megumi trop méchante. Quant aux personnages masculins, ils ne servent pas à grand chose.

    J’en viens à l’histoire. Elle est trop répétitive et en 4 volumes, j’ai l’impression que l’histoire n’a pas avancé, surtout depuis la fin du deuxième tome. On remplace les deux méchantes du début par une fille encore plus méchante (une vrai garce qui mérite d’aller en enfer) et on recommence. La méchante embête Yaya (et elle va quand même très loin), Nana apparaît, elle casse la tête de la méchante, qui, pour se venger, s’attaque de nouveau à Yaya. Et ça continue encore et encore. Enfin, jusqu’à la fin de ce quatrième tome qui nous promet bien des surprises pour la suite. Et puis l’humour présent dans ce manga me laisse plutôt froide. Peut être est ce du au fait que c’est toujours la même chose mais je n’ai pas beaucoup rie dans ces deux volumes.

    Finalement, le truc que j’aime le plus dans ce manga, c’est la relation entre Yaya et Moriyama, le garçon qu’elle aime. Même si le sujet n’est pas souvent aborder dans le manga, les personnages étant rarement ensemble, j’aime la manière dont leur relation évolue. Enfin, quand je dis relation, ils sont plus amis qu’autre chose. Même si on sait que Yaya en est amoureuse, on ignore encore ses sentiments à lui même si le fait qu’il reste avec une fille comme elle nous fait forcément penser qu’il doit avoir des sentiments. Bref, chaque fois que je les vois ensemble, je craque. Surtout pendant la scène où ils écoutent de la musique ensemble (ils sont trop mignons >__<).

    Comme je l’ai dit plus haut, j’apprécie cette série mais j’espère que les prochains volumes seront plus intéressant et que le sujet de la double personnalité sera plus développé parce que c’est un des éléments de cette série que je préfère.

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Voilà pour mes premières impressions manga et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à écrire autant. XD En fait, je ne suis pas super fière du résultat. J’ai l’impression de plus donner mon avis sur ses manga que sur les volumes en eux même mais bon, j’ai écrit tout ça alors je ne vais pas tout effacer. J’espère qu’avec le temps, ma technique s’arrangera. En attendant, vous devrez supporter mes immondes pavés inintéressant et bourré de spoil. XP