• Jeux de Rythme & Musicaux,  Jeux Vidéo

    Hatsune Miku Project Diva F2nd (PS3 / PSV)

    Hatsune Miku Project Diva F 2nd PS3
    Version Japonaise

    Editeur : SEGA

    Date de Sortie : 27 mars 2014 (Japon), 21 novembre 2014 (Europe)

    Prix conseillé :

    • Boite : 49,99 euros (PS3) 39,99 euro (PSV) – (Version JP) 7 000 yens HT
    • Dématérialisé : 49,99 euros (PS3) 39,99 euro (PSV) – (Version JP) 6 286 yens HT

    Signalétique : Pegi 7 (7 ans et plus) – Version JP : Cero C (15 ans et plus)

    Disponibilité : Disponible en Europe

    Langue :

    • Texte traduit en Anglais ou laisser en japonais (romaji), voix en Japonais et manuel en Français
    • Texte et voix en japonais (Version JP)

    Cet article est réalisé avec la version Japonaise PS3 en boite et PS Vita en dématérialisé.

    Bande Annonce

  • Action/Aventure,  Jeux Vidéo

    PixelJunk : Shooter Ultimate (PS Vita)

    2014-08-29-170832

    Niveau jeux vidéo, l’année 2014 sera pour moi sous le signe de la Playstation Vita. En effet, en ce moment, je n’ai envie de jouer qu’avec elle. J’entends souvent dire que la console n’a pas de jeu mais pour moi ce n’est pas du tout le cas. Avec les Otome Games qui viennent de débarquer dessus, les autres visual novel comme Danganronpa, les RPG japonais comme Persona 4 ou FFX/X2 et les séries Neptunia et Atelier que j’aimerais bien essayer ainsi que les quelques jeux qui sont jouables gratuitement via le PSN+ chaque mois, je n’ai que l’embarra du choix. Comme j’ai la chance de pouvoir jouer en japonais et de ne pas jouer beaucoup, la liste s’allonge plus qu’elle ne diminue.

    J’ai découvert la série des PixelJunk grâce au PSN+ japonais, d’abord avec le jeu Monster Ultimate HD, dont je parlerais dans un prochain billet quand j’aurais avancé un peu plus, puis avec ce jeu, Shooter Ultimate. En fait, PixelJunk est une série de jeu dont chaque itération est totalement différente de la précédente. Par exemple, alors que Shooter Ultimate est un jeu de tire, Monsters Ultimate est un tower defense. Il y a aussi un jeu de course, un jeu de plateforme/réflexion, bref, il y a de tout.

    C’est au studio de développement Q-Games que l’on doit cette série. C’est un studio indépendant fondé en 2001 et basé à Kyoto, au Japon, mais dont l’équipe de développement est multiculturelle. Le président est un anglais du nom de Dylan CUTHBERT et le directeur, un japonais appelé Kentaro YOSHIDA. Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site officiel.