Au fil des Tomes – Juillet 2017

Bienvenue dans ce nouveau numéro d’Au fil des tomes consacré à mes lectures manga du mois de juillet.

Ce mois-ci, c’est un mois spécial Kana. En vrai, je ne l’ai pas du tout fait exprès mais il se trouve que les trois manga que j’ai eu le temps de lire ce mois-ci sont tous édité chez le même éditeur, en l’occurrence Kana. C’est également un mois placé principalement sous le signe du shôjo, qui domine mes lectures ce mois-ci, même si avec seulement trois tomes de lus, la différence n’est pas flagrante. XD J’ai pourtant acheté pas mal de manga ce mois-ci, surtout à Japan Expo en fait, mais avec les anime qui ont débuté ce mois-ci et dont j’ai commencé une dizaine de séries, je n’ai pas eu trop le temps de lire, la lecture étant l’activité que je laisse le plus facilement de côté.

Donc en juillet, j’ai commencé une nouvelle série shôjo, Au-delà de l’apparence et j’ai continué ma lecture de Love be loved, Leave be left et Dead Dead Demon’s Dededede Destruction, que des titres à rallonge. XD

Je vous souhaite donc une bonne lecture et à dans un mois pour un nouveau compte rendu de lecture manga.

Au fil des Tomes est une série de billets mensuelle qui compile les lectures de mangas que j’ai fait lors du mois écoulé. Pour éviter les spoils, lisez uniquement la partie « En bref » qui donne mon avis de façon succincte.

Les nouveautés

Au-delà de l’apparence

Titre Original : Sekirara ni Kiss (セキララにキス)

Auteur : Fumie AKUTA (芥文絵)

Editeur VO : Kôdansha (講談社)

Genres : Romance

Version Française : Kana

Infos : 166 pages, 06€85 (vol. 01 à 05€45 jusque fin 2017), Série en cours, 05 tomes au Japon & 02 en France, Sortie du tome 03 le 08 septembre 2017

Synopsis de Kana : Chitose s’est façonné un masque derrière lequel elle a pris l’habitude de se cacher pour être appréciée de tous. Mais sa vie va complètement changer le jour où Itsuki, un bel inconnu, lui vient en aide. Fascinée par son regard, elle décide de le suivre et se retrouve devant les portes d’une école d’art. Armée de son plus beau sourire, Chitose demande à son sauveur de lui faire visiter les lieux, mais ce dernier voit clair dans son jeu : impossible de lui mentir ! Une romance inattendue se dessine peu à peu entre cette jeune fille terrifiée à l’idée de rester elle-même et ce garçon qui n’en fait qu’à sa tête.

Mon avis : Au départ, Au-delà des apparences n’était pas un manga qui m’intéressait particulièrement. En fait, je n’aurais sûrement jamais commencé la série si je n’étais pas passé sur le stand de Kana à Japan Expo et s’il n’y avais pas une offre qui donnait le droit à un rouleau de masking tape. La raison était toute simple, je n’avais pas beaucoup entendu parler de cette série. Si on rajoute à ça le fait que je n’aime pas vraiment les couvertures, il y avait peu de chance que j’achète cette série et ça aurait été un peu dommage car elle commence plutôt bien.

Chitose est une jeune fille qui a peur d’être détesté donc elle fait tout pour que ça n’arrive pas : elle sourit en permanence, aide les autres dès qu’on lui demande et n’aime que les choses qui sont à la mode. Elle cache même le fait qu’elle aime les travaux manuels et créer des choses pour ne pas avoir l’air différente. Cela vient du fait que les autres se moquaient d’elle en primaire, notamment de son apparence et de sa « pauvreté ». Déjà, cet aspect me touche car c’est le genre de moquerie que des membres de ma famille ont vécue et ça m’énerve. En plus, son mal être est parfaitement retranscrit par la mangaka. Chitose ne joue pas à la fille parfaite parce qu’elle veut être aimé mais parce qu’elle a peur qu’on la déteste et cette peur la bride.

Heureusement, Chitose va rencontrer un garçon de son âge qui fréquente une école d’art et elle va découvrir cet établissement qu’elle finira par fréquenter, non sans quelques grosses hésitations. Cette école va lui permettre de développer ses talents artistiques et de s’accepter telle qu’elle est vraiment.

Tout ça, c’est un peu grâce à Itsuki, le garçon qu’elle va rencontrer et dont elle va tomber amoureuse. Ce dernier est un élève très doué et il ne s’intéresse qu’à l’art mais comme il est beau, il est régulièrement aborder par des filles sauf qu’il ne s’intéresse pas à l’amour. Il est souvent bien plus dure avec Chitose qu’avec les filles qui lui tournent autour. Personnellement, avec ce seul premier tome, je n’ai pas réussi à m’attacher à Itsuki. Je le trouve un peu trop froid et je n’ai pas aimé qu’il embrasse Chitose par surprise mais les prochains volumes réussiront peut-être à le rendre plus attachant.

Au niveau du dessin, le trait de Fumie AKUTA est jolie et fin. Par moment, on dirait presque qu’ils ont été gribouillés au stylo juste comme ça.

En bref : Au-delà des apparences est un manga sur l’acceptation de soi. Il n’est pas facile de montrer ce que l’on est tout au fond de soit, de montrer nos passions et la peur d’être détesté peut nous pousser à faire ce que les autres attendent de nous au lieu de faire ce que l’on veut vraiment. Notre héroïne, Chitose, est très attachante et drôle malgré elle mais elle cache aussi une souffrance qu’elle ressent depuis l’enfance et qui l’a fait douter d’elle. Encore un bon shôjo disponible aux éditions Kana, dont les choix en la matière sont souvent réussis.

Les séries en cours

Love, be loved, Leave, be left – Tome 04 – Io SAKISAKA

Kana – 6€79 – Sortie du tome 05 pas encore annoncée ;(

Mon avis sur les volumes précédents : Tome 01Tome 02, Tome 03

Après que Rio ait embrassé Akari par surprise, la jeune fille ne sait plus comment se comporter avec lui ou avec Yuna, qu’elle n’ose plus regarder en face. De plus, le garçon qu’elle a rencontré lors d’une soirée dating n’accepte pas qu’elle ai refusé ses avances et Kazuomi prend aussi ses distances ce qui fait qu’Akari se sent de plus en plus isolé.

Ce quatrième tome est déterminant dans l’avancée de l’histoire. Le passé d’Akari et de Rio est approfondi et même si le statut-quo persiste, les changements en profondeur sont visibles. Les deux frères et sœur par alliance ont enfin réussi à se comprendre. Yuna a un rôle déterminant car elle aide Rio à prendre conscience de son égoïsme. Est-il vraiment le seul à souffrir dans cette histoire ?

Yuna continue de changer petit-à-petit et décide de faire des efforts afin de se rapprocher de Rio et de faire changer les sentiments du garçon à son égard. On sent qu’ils continuent de se rapprocher. Enfin, le volume se conclue sur une scène géniale que j’ai adoré et qui donne envie de se jeter sur la suite, qui n’est malheureusement pas encore annoncé car on suit de près la publication japonaise.

En bref : Un tome qui développe un point du passé de Rio et Akari et qui rapproche un peu plus Rio et Yuna, cette dernière continuant de changer petit à petit. La fin donne envie de lire la suite immédiatement. 

Dead Dead Demon’s Dededede Destruction – Tomes 04 – Inio ASANO

Kana – 07€45 – Sortie du tome 05 le 08 septembre 2017

Mon avis sur les volumes précédents : Tome 01, Tomes 02 & 03

Futaba TAKEMOTO en a assez d’habiter à la campagne et part faire ses études dans une université de Tôkyô, malgré la dangerosité de la ville depuis l’invasion Extraterrestre. Une fois là-bas, elle compte bien participer aux nombreux rassemblements d’étudiants favorable à un dialogue avec les envahisseurs. Dans son avion, elle retrouve un de ses camarades parti lui aussi à Tokyo pour fuir la campagne puis, une fois à Tôkyô, elle fera la connaissance de Kadode et ses amies.

Le tome commence directement par nous présenter le nouveau personnage, Futaba, une jeune fille qui rêve d’une vie plus riche et urbaine que celle que lui procure la ville de campagne où elle a grandi. Elle veut s’investir dans le domaine contestataire, en manifestant contre le gouvernement et la politique qu’il mène contre les extraterrestres même si elle a quand même peur de ses derniers. Les autres personnages n’étant pas très engagé, l’arrivée de Futaba permet d’avoir un nouveau point de vue et montre ainsi les différences d’opinions qu’il peut y avoir au sein de la jeunesse actuelle.

L’autre nouveau personnage décide aussi d’aller habiter à Tôkyô pour fuir la campagne où il se sent à l’étroit. Pour ne pas trop spoiler, ce personnage aime s’habiller d’une façon que la société conservatrice n’accepte pas mais dans une cité plus hétéroclite, il pense qu’il trouvera plus facilement des gens pour l’accepter. Ce personnage peut donner un nouveau point de vue intéressant sur notre société donc à voir comment l’auteur va développer son histoire par la suite.

Un des chapitres est dédié aux extraterrestres ayant échoué sur Terre. Leur vie est présentée selon leur point de vue, ce qui fait qu’on comprend ce qu’ils disent mais pas ce que disent les humains. Ce chapitre est intéressant car il permet de les humaniser, de les rendre plus concret et donc plus attachant mais les zones d’ombres restent entières. Si l’on comprend que ce ne sont pas des monstres sanguinaires, on ne sait toujours pas vraiment pourquoi ils ont débarqué sur terre.

Ce cinquième volume développe aussi le passé d’Oran, quand elle n’était pas encore amie avec Kadode et on sent aussi que quelque chose de dangereux et qui pourrait avoir de grave conséquence se prépare dans le présent. La suite devrait nous donner quelques surprises.

En bref : Encore un tome de DDDD passionnant, où l’on découvre de nouveaux personnages avec de nouveaux points de vues sur la société dans laquelle ils vivent. Notre petit groupe entre à l’université et continue de devenir adulte petit à petit mais un dangereux événement semble se préparer.

Laisser un commentaire