Beyond The Future ~Fix The Time Arrows~ (PS3)

Editeur : 5pb. / Rejet

Plateforme : PS3 & PSP

Illustratrice : Ginka

Date de Sortie : 08 décembre 2011 (Japon)

Prix :

  • Boite : 6 800 yens HT (PS3), 5 800 yens HT (PSP)
  • Limité : 8 800 yens HT (PS3), 7 800 yens HT (PSP)
  • Dématérialisé : 6 264 yens (PS3), 5 184 yens (PSP)

Signalétique : Cero B (12 ans et plus)

Disponibilité : Import Japon Uniquement

Langue : Texte et voix en japonais

Synopsis : Lilith est une jeune fille sans histoire jusqu’au jour où elle se fait attaquer par Logna, un homme doté d’aile noire. Elle reçoit alors un sceptre magique de la part de la déesse Yufis et sera sauvé par l’arrivée d’un mercenaire nommé Kirite et d’un chevalier du nom de Nayuta, venue à Dodona pour rechercher la jeune sorcière qui va détruire le monde.

Opening

Beyond the Future ~Fix the time arrows~ est un otome game développé conjointement entre Rejet, connue pour la série Diabolik Lovers, et 5pb., connue entre autre pour le jeu Steins;Gate. Il est sorti le 08 décembre 2011, sur Playstation Portable et Playstation 3. J’ai découvert le jeu en août 2012, quand j’étais au Japon. C’est ma sœur qui l’avait trouvé dans un book-off où elle avait acheté la version PSP. Je n’y ai jamais joué mais quand j’ai vu la version PS3 soldé sur le Playstation Store japonais, je me suis laissé tenter, d’autant plus que les otome game sur cette console sont rares (je voulais voir ce que ça donné de jouer sur grand écran).

On incarne donc Lilith, une jeune apprentie prêtresse qui vie à Dodona, un village tout au nord du continent principalement connue pour son temple dédié à la déesse mère Yufis. La population est assez âgée et Lilith, du haut de ses 17 ans, est la plus jeune fille du village. Elle vie seule avec une fée prénommée Camus qui vie avec elle depuis sa naissance. Un jour, un mercenaire nommé Kirite et un chevalier nommé Nayuta sont envoyés à Dodona afin de trouver une jeune fille soupçonnée d’être une sorcière et de vouloir mener le monde à sa perte.

Pendant la séance de prière matinal, Lilith est attaqué par Logna, un homme portant des ailes noires. Elle est sauvée par l’arrivée de Kirite et de Nayuta mais aussi grâce à un sceptre magique donné par Yufis, l’i-Scepter. Après quelques péripéties, Lilith partira dans un long voyage à travers le monde à la recherche de la personne qui veut le détruire.

L’histoire de Beyond the future est un voyage initiatique classique où une jeune fille devra faire le tour du monde, accompagnée de plusieurs gardiens qui vont la protéger, ici appelé Vakista, afin de sauver le monde de la destruction. L’histoire se déroule dans un monde de fantasy plutôt classique avec des monstres que toutes personnes jouant aux RPG connaît bien.

Si l’histoire est assez sympathique à suivre, elle souffre cependant de deux défauts. D’abords, je trouve la seconde partie un peu trop décousu. Alors que la trame suivait une route linéaire, on finit par obtenir le moyen de choisir la destination et à partir de la, l’histoire devient moins fluide.

L’autre défaut de l’histoire, et là c’est un peu plus problématique, c’est qu’il n’y a « qu’une seule route ». Tout le long de la route, vous aurez des scènes avec le personnage que vous visez mais arrivé à la fin, peu importe le personnage masculin que vous choisissez, vous aurez toujours le même ennemi, la bataille finale se déroulera toujours au même endroit et beaucoup de répliques seront exactement les même. La seule chose qui change c’est le personnage avec qui vous combattez le boss final et la scène après l’ending. C’est exactement le contraire de Collar X Malice, dont la route commune est très courte et les ennemis différents à chaque personnage. Cela rend le jeu, vous vous en doutez, très répétitif d’autant plus que faire tous les personnages du jeu ne vous en apprendra pas plus sur le monde.

Malgré ces défauts, l’histoire reste sympathique notamment parce que les personnages sont tous attachants et ont une bonne dynamique de groupe (on sent bien les liens qui les unis) même si ça reste dans les poncifs du genre (par exemples, le personnage le plus sérieux du groupe passe son temps à réprimander le plus dissipé).

Les personnages avec qui vous pourrez finir le jeu sont au nombre de six. Ils possèdent tous une « Best End » et une « Good End ». Ce qui différencie les deux fins, c’est que le monde a plus de mal à se remettre des conséquences des actions de l’antagoniste.

Kirite (CV : Takahiro SAKURAI) est un mercenaire. C’est un jeune homme de 17 ans originaire de Savilla, un pays à l’ambiance japonaise et où les hommes sont des samouraïs. Kirite n’est pas très bavard et n’a qu’une idée en tête, se venger de Rogna pour quelque chose qu’il a vécu dans son enfance. Il se bat au sabre.

Nayuta (CV : Yûki FUJIWARA) est le capitaine des Chevaliers du Lys Blanc de la ville d’Ingrid, ville très pieuse. Il a 23 ans et c’est un homme un peu trop sérieux ce qui le rend un peu effrayant mais il est aussi exigeant avec les autres qu’il ne l’ai avec lui-même. C’est un homme très pieux mais sa foi sera remise en cause. Il utilise une lance pour combattre.

Camus (CV : Yûto SUZUKI) est une fée originaire d’Amafi mais qui a vécu avec Lilith depuis sa naissance. Il est un peu taquin et aime bien rappeler à l’héroïne les petites bêtises qu’elle faisait quand elle était enfant. Comme les fées refusent la violence, elles se sont coupées du monde et la ville d’Amafi empêche les personnes malintentionnés d’entrer. Camus accompagnera quand même l’héroïne dans son voyage et remettra en cause l’inaction d’Amafi.

(CV : Hiroyuki YOSHINO) est un jeune homme de 21 ans qui vie à Dinus. Il aime beaucoup jouer au casino même s’il n’est pas très doué mais c’est surtout un excellent combattant qui maîtrise les arts martiaux. La dernière phrase prononcé par son mentor lui fait poser beaucoup de question sur la bonne façon d’utiliser ses compétences en combat.

Nate (CV : Toshiki MASUDA) est à moitié humain et à moitié loup, il a donc des oreilles et une queue de loup ainsi que des canines plus prononcé. Il a 34 ans et exerce le métier d’assassin pour survivre. Nate n’aime pas les humains qui détruisent la forêt et tue les loups. Son espèce est d’ailleurs très réduite et Nate a toujours vécu avec les loups de la forêt de Wolf Chanze. Il utilise un arc.

Nico (CV : Daisuke KISHIO) est un homme mystérieux. Il s’autoproclame Grand Sage, ce qui n’est pas vraiment usurpé car il maîtrise la magie et connaît énormément de chose dont les secrets que renferme la ville de Melrond. Il utilise des armes à feu.

J’ai commencé l’aventure avec Nayuta parce qu’il a les cheveux violet et des lunettes (de très bonnes raisons n’est-ce-pas xP) mais le personnage que j’ai préféré est Nate, dont j’ai beaucoup aimé la fin. Mais tous les personnages sont très attachants et ils sont tous gentils avec l’héroïne même si certain aime bien la taquiner comme Camus ou Nico.

Et l’héroïne alors ? Et bien, elle est très sympathique et je l’aime beaucoup. Elle ne sait pas se battre mais elle reste quand même active. C’est un peu elle qui dirige le groupe et prend les décisions, même si elle consulte les autres avant. Elle est courageuse, optimiste, réfléchi et ne prend pas de décision idiote (sinon ça la mène à une bad end).

Niveau gameplay, Beyond the Future est un visual novel classique où il faut lire le texte et choisir les bons choix afin d’obtenir chaque fin. Il y a deux statistiques à augmenter, la « Favorability Gauge » du personnage que vous visez et la « Sacred Gauge » qui concerne le degré de sainteté de l’héroïne. Les deux doivent être bien rempli pour avoir la meilleure fin et la bonne fin s’obtient en ayant une « Favorability Gauge » un peu moins élevé. Il est facile de savoir si l’on a choisi les bonnes réponses car une petite lumière apparaîtra en cas de réussite, une rose si la « Favorability Gauge » augmente et une bleu si c’est la « Sacred Gauge ».

Le jeu possède 19 fins, deux bonnes par personnages et sept mauvaises fins. Seul deux mauvaises fins possèdent des CG. Dans la version PS3, il faudra terminer toutes les fins pour obtenir un trophée. Il faudra également avoir toutes les CG (il y en a 82). Les autres trophées s’obtiennent en finissant un chapitre et il y en a un par fin de personnage. Le platine n’est pas trop difficile à obtenir. Une fois que vous aurez fait une première fin, bonne ou mauvaise, vous aurez accès à la rubrique « Special » qui contient les CG, les vidéos de l’opening et de l’ending (un seul pour tout le jeu), la playlist de l’OST (32 pistes) et les statistiques, qui vous indique le nombre de fins terminé, le nombre de CG obtenue ou bien le temps de jeu global. Une seconde page vous donnera le listing des fins que vous avez fait et une troisième celui des chapitres que vous avez vu. Il est alors très facile de savoir qu’elle fin reste encore à faire.

Graphiquement, le jeu est plutôt beau. Les décors ne sont pas terribles mais le character design est sympa et les CG sont assez jolie même si elle manque un peu d’originalité. L’OST est très réussi, la plupart des pistes sont marquantes et reste en tête, c’est le gros point fort du jeu. Dommage que je n’ai pas trouvé de vidéo sur youtube pour vous faire écouter (à part cette vidéo qui montre qu’une piste ressemble beaucoup trop à une musique de Suikoden) mais je vous laisse le PV à la fin de l’article si vous voulez entendre une piste.

Beyond the future ~Fix the time arrows~ est un otome game sympathique. Les personnages sont attachants, la quête principal est classique mais avec suffisamment de point intéressant pour avoir envie de continuer. Dommage que l’histoire soit si répétitive quand on fait les autres personnages. Je suis cependant contente de ne pas avoir payé le jeu plein tarif. Je ne recommanderais pas forcément le jeu car il y en a des meilleurs mais le japonais utilisé n’est pas très difficile donc il peut être intéressant si vous voulez pratiquer la langue.

Sources des images : vndb.org et le site officiel

Plus d’infos sur le site officiel.

PV (Attention la vidéo spoile les CG)

Laisser un commentaire